Le confinement lié à la crise sanitaire et l’interdiction de réaliser des événements physiques ont eu des répercussions impressionnantes sur les entreprises et donc sur l’économie du pays. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Il a fallu nous adapter.

Le Coronavirus, un impact immédiat sur l’événementiel

Le secteur de l’événementiel est celui qui se montre le plus touché par l’épidémie de la Covid-19 avec ses 335 000 emplois et ses nombreux métiers.  Sur la période de  mars à août 2020, l’Unimev (Union Française des Métiers de l’Événement) estime une perte de 15 milliards d’euros pour les entreprises événementielles et touristiques.  42% des événements de 2020 ont été reportés ou annulés. Par exemple, les  événements sportifs tels que l’Euro 2020 ou encore les JO de Tokyo devant se dérouler cet été, on été reportés à l’été 2021.

Adaptation et innovation

En attendant, l’imagination est au rendez-vous ! Il faut s’adapter et se réinventer

Le terme « digital » prend aujourd’hui tout son sens. La crise sanitaire a permis au secteur de l’événementiel de développer de nouveaux services à travers des évènements digitaux.

Que ce soit pour des événements professionnels ou de divertissement, ces e-evénements sont devenus populaires afin de garder le contact et de continuer à produire du contenu ! De nombreux concerts se sont tenus en live comme celui de Travis Scott en association avec le jeu le plus joué au monde, Fortnite. Une toute première mondiale qui a rassemblé plus de 12 millions de joueurs.

De son côté, Laval Virtual a organisé son salon de trois jours via une plateforme et a accueilli plus de 10 000 visiteurs. Tout d’abord en créant un avatar, les participants ont pu déambuler dans un monde virtuel composé de salles de conférences et ainsi découvrir à leur guise les différents stands et écouter les conférenciers de leur choix.

Chez Weevup, nous avons également mis en place des packages d’événements 100% digitaux, pour continuer de donner du sens au collectif. 

  • Nos lives streaming permettent d’exercer toutes sortes d’activités telles que des cours de sport, de yoga, de cuisine, ou encore d’oenologie, sans que les collaborateurs n’aient à sortir de chez eux.
  • Nos team buildings et afterworks digitaux sont un bon moyen de ressouder vos équipes, de favoriser la communication entre elles.
  • Nos webinars, réunions, et/ou conférences en ligne favorisent le partage et le dialogue autour de thématiques enrichissantes abordées par des intervenants passionnés.
  • Nos challenges numériques maintiennent la cohésion d’équipe et remotive les troupes à travers des défis tant ludiques que originaux.
  • Nos animations “do it yourself” sont une occasion d’exprimer sa créativité (réalisation de masques, de sphères végétales, de savons…) tout en partageant un bon moment entre collègues, et en prime, d’en garder un souvenir fait main !

Pourquoi adopter une stratégie digitale ?

Les événements à distance, 100% en ligne, montrent de nombreux atouts : interactivité, viralité, flexibilité… Ils sont abordables, ont une logistique très faible,  n’ont pas de limite géographique et peuvent rassembler un plus grand nombre de personnes derrière un écran en générant des réactions à distance et en renforçant l’audience.  C’est un gain de temps pour les participants qui n’ont pas à se déplacer sur les lieux. C’est l’événement qui vient aux participants et non l’inverse

Les e-événements offrent une amplitude de possibilités pouvant s’adapter à chaque demande. Activités team building, afterworks, webinaires, conférences, animations en live … et tout cela à distance. Ils sont aussi parfois combinés à du présentiel, on les appelle des événements hybrides. Une partie des participants est donc sur place et l’événement est retransmis en direct via un logiciel de visioconférence. L’attention des invités est captée et le rendu de l’événement “plus vivant”. 

Les limites du digital

Même si le numérique permet de faciliter le travail à distance pour les entreprises, le lien entre salariés reste difficile à garder, mais demeure fondamental. En effet, le digital limite tout de même ce besoin humain d’alchimie, d’émotions et de liens et contacts physiques. De plus, même si les événements digitaux permettent la multiplication de l’audience et la réduction des coûts, ils n’ont et n’auront pas autant d’impact en terme de mémorisation que les événements en présentiel.

Concernant les applications de visioconférence qui ont monté en flèche durant la période de confinement, le quid de la protection des données (RGPD) est à prendre en compte. Par exemple, Houseparty a été accusé de ne pas protéger les données de ses utilisateurs, et même de les revendre… De quoi inquiéter une entreprise qui partage chaque jour des données confidentielles avec ses membres.

Ainsi, cette situation inédite a poussé les entreprises à concevoir et à créer de nouveaux formats d’événements, on peut parler d’accélération d’innovation

Une étude montre que 54% des événements virtuels évolueront en parallèle des événements physiques, une fois le secteur totalement rétabli. Mais gardons en tête que le digital a ses limites, et qu’il ne remplacera jamais totalement les événements en présentiel.

Laisser un commentaire